La Bibliothèque des Âmes (Ransom Riggs): Déjà la fin…

img_0159

Hello les gens!

J’ai laissé traîner autant que j’ai pu pour faire durer le plaisir, mais il a fallu me rendre à l’évidence: il fallait bien que je termine ce livre un jour!

Que ce soient les livres, les jeux vidéo, les séries… J’ai toujours un pincement au cœur quand une aventure que j’ai appréciée se termine. Genre, les larmes me montent aux yeux, rien que de penser à la fin de Downton Abbey.

Et je dois avouer que je suis encore un peu tristounette d’avoir finalement terminé le troisième tome de la saga Miss Peregrine de Ransom Riggs. C’est en chroniquant le premier tome que j’ai commencé ce blog, et j’ai l’impression que cette trilogie gardera une place particulière dans mon cœur de lectrice. Je vais donc tenter dans cet article de vous parler non seulement de La Bibliothèque des Âmes, mais également de dresser un petit bilan sur l’histoire dans son ensemble.

Il est évidemment conseillé d’avoir lu les deux premiers (Miss Peregrine et les Enfants Particuliers et Hollow City, avec mes chroniques en lien) parce qu’autant j’essaie de ne pas spoiler, autant IL FAUT ÊTRE RÉALISTE CHERS AMIS, on parle de l’épisode final d’une série de romans. Abordons donc ce troisième et dernier volume tous ensemble dans la joie et l’allégresse!

La bibliothèque des âmes - Ransom Riggs - Miss Peregrine et les enfants particuliers - tome 3 - papotarium

divider

Les emmerdes continuent

A la fin de Hollow City, Jacob et ses congénères, se dépêtrant avec peine de moult embrouilles innommables, subissent un retournement de situation que je n’avais personnellement pas vu venir (eux non plus, il semblerait). Alors qu’ils pensaient presque toucher au but, ils se rendent compte que, bah, nope. Pas du tout du tout. Quasi-retour à la case départ pour ce dernier volet des aventures des enfants particuliers, mais avec encore moins de moyens et de soutien qu’auparavant. Malgré une situation qui paraît plus que désespérée, nos amis ne perdent pas espoir, Jacob découvre plus en détail et apprend à maîtriser ses pouvoirs, et c’est reparti comme en 40.

Pas trop de surprises quant à cette entrée en matière, La Bibliothèque des Âmes fait comme son prédécesseur: on est propulsés directement dans l’action, ça reprend là où ça s’était arrêté dans le bouquin d’avant, et vogue la galère. Très vite, nos compagnons découvrent une nouvelle boucle temporelle qui sera le théâtre de la majorité des évènements de cet ouvrage: l’Arpent du Diable. Un endroit plutôt différent de tous les endroits que nous avions pu voir jusque là, et dépeint comme toujours avec une grande efficacité par Ransom Riggs, qui a décidément ce don pour rendre ses descriptions vivantes et transmettre des ambiances de fou furieux. Son style d’écriture est toujours aussi visuel et agréable.

Question péripéties, le livre n’en manque pas, une fois encore. Dernier tome oblige, l’action est même encore plus dense que dans les deux volumes précédents. On a l’impression que ce cher Ransom s’améliore de livre en livre (dommage que ce soit le dernier, du coup! Je suivrai la suite de sa carrière avec intérêt). Je crois pouvoir dire que La Bibliothèque des Âmes est devenu ma partie favorite de l’histoire. Toutes les pièces du puzzle s’assemblent, une foultitude de révélations sont au rendez-vous, on comprend enfin pas mal de choses, et je dois dire que tout cela m’a entièrement satisfaite. C’est cohérent, ça tient debout, c’est bien amené.

La fin elle-même m’a apporté un peu de baume au cœur, je craignais beaucoup ce qui allait arriver à Jacob et à son statut un peu « le cul entre deux chaises », c’est simple, durant la lecture des derniers chapitres, j’ai été prise d’une sorte de frénésie, j’avais trop envie de savoir ce qui allait finalement arriver à tout le monde… C’est là que je me suis rendu compte complètement à quel point je m’étais attachée aux personnages.

La bibliothèque des âmes - Ransom Riggs - Miss Peregrine et les enfants particuliers - tome 3 - papotarium

divider

Des regrets?

J’en ai un peu. Disons que (et là ça va vraiment spoiler un peu, soyez prévenus) mon principal reproche à ce volume, c’est le traitement par-dessus la jambe de toute la petite clique que Jacob rencontre dans Miss Peregrine premier du nom. Même Miss Peregrine elle-même, qui donne pourtant son nom à la saga, est finalement relativement peu présente puisque trop occupée à être retenue en otage ailleurs.

Ce troisième tome cause surtout des aventures d’Emma et Jacob dans un Londres très… Dickensien? (ça se dit? Non? Tant pis. Prout.) Que ce soit Miss Peregrine ou que ce soient les enfants particuliers dont elle a la charge, amis de Jacob et d’Emma, donc, ils n’ont guère d’utilité qu’en tant que princesse-en-détresse-à-libérer-de-sa-haute-tour-gardée-par-un-dragon-passablement-véner. Bon, aucun d’entre eux n’est une princesse et il n’y a pas de dragon; en revanche, y’a bien une tour. Mais bref, là n’est pas la question. Simplement, ces personnages sont réduits à leur pure fonction d’objets de quête au sein de la narration, et c’est bien dommage.

On aurait pu imaginer des chapitres qui, même sans trop en révéler et en restant flous sur la localisation exacte de Miss P et ses protégés, opéreraient un changement de point de vue narratif, juste histoire de nous rappeler un peu que les gens que Jacob s’évertue à sauver ne sont pas que des trophées à récupérer et continuent à exister dans leur coin, voire MÊME essaient de s’en sortir par eux-mêmes parce qu’ils ont aussi des putains de POUVOIRS : ils m’ont, en effet, tous paru bien trop empotés et sans défense pour ce qu’ils sont censés être. Surtout les Ombrunes. Elles sont censées être un peu badass, keumême. Bref, j’aurais vraiment aimé passer davantage ce tome 3 en compagnie de ces particuliers auxquels je m’étais attachée. (En particulier Enoch. Big up à mon chouchou. ❤ )

La bibliothèque des âmes - Ransom Riggs - Miss Peregrine et les enfants particuliers - tome 3 - papotarium
Petit portrait de l’auteur dans le rabat du livre

divider

Bilan général de la trilogie

Voilà, on y arrive. J’ai un peu précipité ce que j’avais à dire sur le tome 3 lui-même, car il est finalement de la même trempe que les deux autres, donc j’avais somme toute peu de choses à ajouter que les chroniques précédentes n’auraient pas déjà dit. Il me paraît plus simple et plus pertinent de faire directement un petit compte-rendu de ce que j’ai pensé de Miss Peregrine dans son ensemble.

Alors, par où je commence?

Ces livres ont été un petit coup de cœur. Au même titre que la saga Harry Potter en son temps, la trilogie de Ransom Riggs m’a fait voyager, a titillé mon imaginaire, et m’a offert une expérience de lecture agréable et très divertissante. Le postulat de base est intéressant, la présentation l’est tout autant, et l’utilisation des photos est vraiment bienvenue. Tout ce petit monde est très attachant et on se sent aisément impliqué dans l’action, le fil des évènements se déroule sans accroc et la lecture de l’ensemble est très fluide.

Comme je l’ai dit un peu plus haut, j’ai vraiment eu une sorte de pincement au cœur en refermant La Bibliothèque des Âmes, je n’avais pas envie que ça se finisse, Jacob et ses compagnons d’aventure avaient réussi à me séduire.

Néanmoins, tout comme énormément de livres que j’ai appréciés et que je conseillerais à qui veut bien m’entendre, il n’entrera pas non plus dans le panthéon de mes lectures  cultes, pour plusieurs raisons. CERTES, à la fin, j’étais triste que… que ce soit la fin, quoi. Mais je n’ai pas eu ce sentiment de ressortir un peu différente de ma lecture, comme cela m’était arrivé pour Jonathan Strange & Mr Norrell, par exemple. Je ne veux ~surtout~ pas paraître dure envers la trilogie Miss Peregrine, parce que je l’ai vraiment beaucoup aimée, et qu’elle mérite vraiment d’être lue. Cet univers est formidable, mais peut-être un peu trop manichéen, peut-être aussi que Riggs avait la capacité d’en pondre énormément d’autres tomes pour entrer un peu plus en détail dans son folklore, creuser davantage certains personnages…

La bibliothèque des âmes - Ransom Riggs - Miss Peregrine et les enfants particuliers - tome 3 - papotarium

divider

CECI DIT: j’ai bien conscience d’une chose, c’est que mon bouquin favori du monde entier est extrêmement long, extrêmement détaillé et pointilleux, et que beaucoup de gens ont trouvé ça carrément too much. Je me dis donc que ces quelques petits reproches sont plus à mettre sur le compte de mes préférences personnelles ainsi que de mes habitudes de lecture (par exemple, Agnès Grey, ça représente assez bien mes goûts. Et encore, il est extrêmement court, comme bouquin). Le petit manque de profondeur que je reproche à cette série de romans est donc très certainement quelque chose d’assez subjectif, c’est peut-être même un genre de compliment de ma part: j’aurais aimé en avoir davantage à lire. Ransom, si tu me lis, il est encore temps de nous pondre une suite (ou un préquel) de 2000 pages (avec plein de notes de bas de page, bien évidemment).

Est-ce que je conseillerais cette série? Oui, mille fois oui! Que l’on aime ou pas le genre fantastique, on ne peut pas nier les qualités des ouvrages de Riggs. Une qualité qui commence par l’aspect de l’objet-livre lui-même, qui présente une esthétique quasi-irréprochable. Le soin apporté à la composition, aux pages d’illustration, ces motifs rétro qui viennent orner le tout… Et le récit lui-même n’est pas en reste. Le scénario peut paraître un brin léger et manichéen, mais il reste rythmé et intéressant. De plus, l’ami Ransom ne se prive pas d’aborder quelques thèmes et questions philosophiques de façon certes assez ténue, mais intelligente. Le point fort de cette aventure, pour moi, a réellement été LE POSAGE D’AMBIANCE DE FOU. Plus que les personnages ou l’intrigue, les lieux visités m’ont vraiment vendu du rêve par paquet de douze, l’écriture de l’auteur est très très efficace de ce point de vue.

La bibliothèque des âmes - Ransom Riggs - Miss Peregrine et les enfants particuliers - tome 3 - papotarium
Un bilan tout à fait positif, donc, pour la trilogie Miss Peregrine et les Enfants Particuliers, qui vaut à mon avis complètement le détour, et vous promet d’agréables moments de lecture!

Voilà, je ne vais pas m’éterniser davantage, parce que je pense avoir fait le tour de cette série ma foi fort sympathique.
Maintenant, niveau lecture, je vais m’attaquer à Belgravia (que j’avais tellement méga-hâte de commencer que ça m’a consolée de terminer Les Enfants Particuliers 😀 )

Bien évidemment, je vous ferai un compte-rendu de tout ça, mais en attendant, je vous souhaite un joyeux Halloween,

Bien Cordialement, BISOUS ❤

Publicités

3 réflexions sur « La Bibliothèque des Âmes (Ransom Riggs): Déjà la fin… »

  1. Salut. Tout d’abord merci pour ton blog j’ai bien aimé ton ressenti de la série miss P .
    Je viens de la terminer et j’aimerais savoir dans le genre fantastique où on s’attache bien aux personnages que me conseillerais tu ? Merci à plus
    Jesse

    J'aime

Laisse-moi un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s